• ~~~~~~~~~~~~~~~
    slam poésie
    prochaine séance
    mercredi 12 avril 2017
    comme chaque deuxième mercredi du mois
    à partir de novembre 2016 jusqu'en mai 2017
    de 17h jusqu'à 19h atelier d'écritureS
    de 19h à 19h30 boissons et en-cas apporté-es partagé-es
    de 19h30 à 21h mise en voix au bar
    bienvenue à toutes celles et tous ceux qui
    veulent se laisser tenter par les mots
    ont déjà des textes en poche
    souhaitent découvrir une des scènes slam poésie
    entendre des voix diverses
    partager un temps d'expressions multiples
    conditions d'accès:
    atelier écritureS: gratuit pour celles et ceux déjà adhérent-es
    participation financière souhaitée pour les nouveau-elles venu-es (cot°15€/an)
    scène: entrée du public gratuite mais cagnotte de soutien
    un texte dit = un verre offert bien sûr!
    maison de quartier coluche
    salle "habitants"
    42 bis rue andré chénier
    26100 romans sur isère
    http://ekladata.com/TiRKxumcPqr9Bgdc69l5r8Ehfr0.png
    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
    prochaine date
    mercredi 12 avril 2017

    ........................................................................................................

     

    Atelier d'écritureS du Samedi 25 Mars 2017 de 11h à 13h avec repas tiré du sac et partagé

    Journée festive "Un nouveau Printemps à Coluche"

    Maison de quartier Coluche

     

    Thème: Afrique(s) territoires d'écriture(s) et Printemps

     

    avec une mise en exergue de paroles de femmes africaines

     

    Atelier inscrit dans le cadre du Printemps des Poètes

     

    .........................................

    à partir d'instruments:

    darbouka...crécelle de cheville...mbira ou calimba ou sanza...maracas...

    recherche de mots collectivement après avoir vu, après avoir entendu les instruments

    .........................................

     

    Texte lu: "Venez braves gens" de Isabella Motadinyane - Issu du Bacchanales n°50 "Pas de

     

    blessure, pas d'histoire p 95 - Poèmes d'Afrique du Sud 1996/2013 - Edition dirigée par Denis

     

    Hirson- Collages de A.D.Sauzey - Maison de la Poésie Rhône Alpes et Le Temps des Cerises -

     

    Biennale internationale en Val de Marne

     

     

    .........................................

     

     

    Propositions:

     

    Un titre suggéré: "Venez, n'ayez pas peur"

     

    Un extrait à insérer: "c'est le moment d'en finir avec..."

     

     

    .........................................

     

    Quelques textes issus de l'atelier

     

    (à suivre)

     

    .....................

     

     

    Venez, c'est l'heure

     

    Venez
    l'heure a sonné
    au temps des maracas

    Des marécages montent les sons mats
    des grenouilles
    s'exerçant à la danse de feu

    Féériques clapotis sans nom
    des sonnailles de l'aube

    Sonnez
    à l'heure du takatakatak sec
    des caboches évidées
    Sonnez la danse vibrante des filles de l'eau

    Course lisse étoilée
    au gré du remuement aérien
    des pianos à pouce
    Les calebasses en choeur
    recueillent le vert d'eau
    dès l'aube

    Rassemblez
    cliquetis et jolis bruits
    clochettes de graines et de cuirs
    lianes en colliers tressés
    arcades et anses
    grappes
    hochets
    rondelles sonores
    triangles aigus aux formes aérospatiales
    loin des folklores éventés

    Osez
    C'est le moment d'en finir
    avec les creux les plus sombres
    les résonances sourdes
    le martellement des horloges insensibles
    aux espaces élastiques
    les heures striées à la fourchette
    Osez
    l'espace ouvert
    à l'aquatique
    à l'oxygène
    avec sanzas darboukas et crécelles

    Osez les rythmes anachroniques
    Osez les syncopes
    l'acoustique énigmatique
    N'ayez pas peur
    Venez
    C'est l'heure

     

     

     
    A.W.

     

    .........................................

     

    AfriqueS Territoire d’EcritureS Printemps

     

     

     

    Venez n’ayez pas peur…

     

    la fille de l’eau danse sur le feu

     

    crecelles aux chevilles

     

    ses clochettes chocolat martèlent

     

    en rythme mystérieux

     

    c’est le moment d’en finir avec…

     

    le tac-a-tac incisif et strident

     

    des sonnailles

     

    Accueillez le cadeau vaporeux et féérique

     

    Chantez dansez aux sons des

     

    darbouka Mbira Calimba et Maracas

     

    Le joli bruit du triangle ésotérique résonne

     

    en courbes syncopées

     

     

     

     

    Venez n’ayez pas peur...

     

    la coutume sonore et vibrante

     

    mène la danse hors du marécage vert et bleu

     

    c’est le moment d’en finir avec

     

    le poisson grumeleux couleur sable

     

    Palabrez Déblatérez Ecoutez Souriez et…

     

    Fleurissez

     

     

     

     .........................................

     

     

     Titre: Entre-deux
    Etude perso: collages/feutres et craies aquarellables
    format 50 x 65

     


    2 commentaires
  • Poésie au passage 440...

     

     

     

     

     

    Titre: Entre-deux
    Etude perso: collages/feutres et craies aquarellables
    format 50 x 65

    Cliquez sur l'image puis zoomez si vous voulez

    .............................................................

    Venez, c'est l'heure

     

    Venez
    l'heure a sonné
    au temps des maracas

    Des marécages montent les sons mats
    des grenouilles
    s'exerçant à la danse de feu

    Féériques clapotis sans nom
    des sonnailles de l'aube

    Sonnez
    à l'heure du takatakatak sec
    des caboches évidées
    Sonnez la danse vibrante des filles de l'eau

    Course lisse étoilée
    au gré du remuement aérien
    des pianos à pouce
    Les calebasses en choeur
    recueillent le vert d'eau
    dès l'aube

    Rassemblez
    cliquetis et jolis bruits
    clochettes de graines et de cuirs
    lianes en colliers tressés
    arcades et anses
    grappes
    hochets
    rondelles sonores
    triangles aigüs aux formes aérospatiales
    loin des folklores éventés

    Osez
    C'est le moment d'en finir
    avec les creux les plus sombres
    les résonances sourdes
    le martellement des horloges insensibles
    aux espaces élastiques
    les heures striées à la fourchette
    Osez
    l'espace ouvert
    à l'aquatique
    à l'oxygène
    avec sanzas darboukas et crécelles

    Osez les rythmes anachroniques
    Osez les syncopes
    l'acoustique énigmatique
    N'ayez pas peur
    Venez
    C'est l'heure

     

    Andrée Wizem

     

    .......................................................

    Texte écrit lors de l'atelier d'écriture(s) inaugural de la journée festive du Samedi 25 Mars 2017 à la MQColuche
    Thème: Afrique(s) territoires d'écriture(s) et Printemps
    avec une mise en exergue de paroles de femmes
    Texte lu: "Venez braves gens" de Isabella Motadinyane - Issu du Bacchanales n°50 "Pas de blessure, pas d'histoire p 95 - Poèmes d'Afrique du Sud 1996/2013 - Edition dirigée par Denis Hirson- Collages de A.D.Sauzey - Maison de la Poésie Rhône Alpes et Le Temps des Cerises - Biennale internationale en Val de Marne


    votre commentaire
  • ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
    contes/slam/danses/poésie/écriture(s)
    dans le cadre du printemps des poètes
    "afrique(s)"
     
    samedi 25 mars 2016
    de 11h à 22h30
    maison de quartier coluche
    42 bis rue andré chénier
    26100 romans sur isère

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    ~~~~~~~~~~~~~~~
    slam poésie
    prochaine séance
    mercredi 12 avril 2017
    comme chaque deuxième mercredi du mois
    à partir de novembre 2016 jusqu'en mai 2017
    de 17h jusqu'à 19h atelier d'écritureS
    de 19h à 19h30 boissons et en-cas apporté-es partagé-es
    de 19h30 à 21h mise en voix au bar
    bienvenue à toutes celles et tous ceux qui
    veulent se laisser tenter par les mots
    ont déjà des textes en poche
    souhaitent découvrir une des scènes slam poésie
    entendre des voix diverses
    partager un temps d'expressions multiples
    conditions d'accès:
    atelier écritureS: gratuit pour celles et ceux déjà adhérent-es
    participation financière souhaitée pour les nouveau-elles venu-es (cot°15€/an)
    scène: entrée du public gratuite mais cagnotte de soutien
    un texte dit = un verre offert bien sûr!
    maison de quartier coluche
    salle "habitants"
    42 bis rue andré chénier
    26100 romans sur isère
    http://ekladata.com/TiRKxumcPqr9Bgdc69l5r8Ehfr0.png
    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
    prochaines dates
    samedi 25 mars 2017
    mercredi 12 avril 2017
    mercredi 10 mai 2017

    ........................................................................................................

     

    Atelier d'écritureS du Mercredi 8 Mars 2017

    Thème: Afrique(S) cf "Printemps des poètes"

    (...clic...)

    .........................................

     

    Je m’assieds pour écrire cette lettre

     

     

     

     

    Je m’assieds pour écrire cette lettre,

     

    Cette lettre à mon mari,

     

    Mon mari qui a quitté la maison.

     

    Il est parti rejoindre les rebelles,

     

    Les rebelles pour lesquels son frère est mort en se battant,

     

    Son frère qui a refusé d’écouter,

     

    D’écouter sa mère,

     

    Sa mère qui le suppliait de rester à la maison

     

    (…)

     

     

     

     

    Santa Apoto

     

    Ouganda 2001

     

    Extrait de "Les femmes écrivent l'Afrique" KARTHALA

     

     

     

    .........................................

     

     

    Quelques textes collectifs "d'échauffement" issus de l'atelier:

     

     

    Rondes d'écritures

     

     

    Mariage des octaves dans l'air du temps

    Temps de l'argent qui sublime la mer et l'horizon

    L'horizon toujours vague mais lumineux

    Lumineux et éblouissant pour les yeux

    Les yeux qui se ferment, puis s'ouvrent

    comme des coeurs

    Coeurs nos coeurs Coeur mon coeur je vais

    le pulvériser Mille éclats de verre incisifs

    et stridents pour un nuage blanc

    Blanc vidé de son importance par les

    luttes intestines et leurs cicatrices

     

    ................

     

     

    Les mouettes criaient au-dessus de la mer

    La mer qui grondait en malmenant les barques

    Barques ou barquerolles Barges ou goelettes et pourquoi

    pas goelettes et goélands

    Goélands lâchant leurs fientes sur les parasols

    et l'area de la chapelle

    Chapelle qui se gausse des innombrables scories

    qui maudissent ses toits

    Toits de chaume toits d'ardoise ou de tuiles

    provençales

    Provençales

     

    ................

     

    J'ai choisi de monter le manège des chevaux

    Les chevaux aux crinières blanches comme les galopades

    rêveuses affriolant les nuits les plus fantasmagoriques

    Fantasmagoriques, non pas paradisiaques, seulement

    simplement simples

    Si simple que j'exhume des fouillis de la terre la jolie fleur du mal

    Mal qui ronge les corps épuisés du labeur

    Labeur sans peur, sans peur de

    chevaucher sur un cheval de Troie

     

    ................

     

     

    Le village se présente au carrefour des trois routes

    Trois routes qui mènent à l'inconnu

    L'inconnu si complexe et si simple en même temps;

    En même temps, nous étions préparés à l'aventure

    Aventureuse nature multipliant les métamorphoses et

    nouant et dénouant ses racines aériennes comme souterraines

    pour mieux tisser l'écorce de la terre

    Terre de nos Ancêtres au-delà des frontières aléatoires

    du visible.

    Visible le village se présente au carrefour des trois routes!

     

    ................

     

     

    Je n'ai pas compris cette introduction

    Introduction des glaçons dans ta bouche fièvreuse

    afin de souligner le parfum des futurs défunts.

    Ô défunts, la mort du Maure s'imprime dans les décors

    Décors d'un théâtre pour spectacles fantasmagoriques

    Fantasmagoriques, fantastiques, statiques,

    Statiques comme ces corps tellement trop immobiles

    Immobiles...Quel est donc le titre de la pièce? Ce ne

    peut être "Ô les beaux jours"

     

    ................

     

     

    La route est longue jusqu’au refuge

     

     

    Refuge, havre de paix dans la tourmente

     

     

    La tourmente qui nous a surpris juste après le grand gouffre

     

     

    gouffre de l’Enfer, c’est ainsi qu’un beau jour fuyant la ville de St Etienne j’en vins à

     

     

    ses portes ravinées évitant d’y plonger pour découvrir les délices du plateau battu

     

     

    par les vents sur les routes menant à Bourg-Argental

     

     

    Bourg-Argental qui conserve un temple-église où fut volé la statue du dieu Saturne

     

     

    Ô Saturne.. ; dieu mythologique qui se fond dans le feu des bras de la déesse

     

     

    mythique

     

     

    Déesse mythique qui exaucera des rêves inachevés

     

     

     

    .........................................

     

     

     

    Lettre-océan

     

     

     

     

    La lettre -océan n’est pas un nouveau genre poétique

     

     

    (…)

     

     

    Mais quand on voyage quand on commerce quand on est

     

     

    à bord quand on envoie des lettres-océan

     

     

    On fait de la poésie

     

     

     

     

     

    Blaise Cendrars

     

     

    Du monde entier au coeur du monde

     

    Extrait p204

     

    Poésie/Gallimard

     

     

    .........................................

     

     

    Lettre-désert

     

     

     

    Je m’assieds pour écrire cette lettre-désert

     

     

    Egarée sous les nuages incongrus flottant à l’horizon

     

     

    Le mirage d’une caravane nomade m’attire au-delà des dunes

     

     

    J’ai soif et espère que la pluie me désaltèrera

     

     

    Mes yeux se brouillent

     

     

    Le sable irrite mes paupières

     

     

    Je ne vois plus que phosphènes colorés lumineux magnifiques

     

     

    Je peux rêver…

     

     

     

     

    Xtine

     

     

    .........................................

     

     

     

    Lettre-mappemonde

     

     

     

    Je m'assieds pour écrire cette lettre

     

    lettre-maison

     

    aux écoutilles ouvertes

     

    sans façon sur l'espace

     

    espace-temps

     

    rythmé par les saisons élastiques

     

    de la mémoire

     

    la mémoire cette moire nébuleuse

     

    enfouie dans le coton

     

    extensible aussi c'est selon

     

    dans la profusion

     

    des allers et retours

     

    mille pas mille enjambées

     

    mille envols mille étirements

     

    mille miles et traversées

     

    mille révolutions de la terre

     

     

     

    Je m'assieds pour écrire cette lettre

     

    lettre-désert

     

    silences multipliés dans les plis

     

    infini des traces lancinantes

     

    nomades nomadant aux yeux d'onix

     

    aux mains longues de karité et d'onguent

     

    avalanche étendue bruissante de grains de sable

     

    dans le miroitement de l'air

     

    chauffé à blanc

     

    blanc de craie au tableau de mes paupières

     

    battements minuscules de mes cils

     

    pulsations des vagues de sang

     

    faisant sans ambages leur tour d'horizon

     

     

     

    Je m'assieds pour écrire cette lettre

     

    lettre - kilimandjaro

     

    de haute tenue

     

    frayant son chemin

     

    dans l'arpentage des cieux

     

    les cieux ces mots creux

     

    qui peinent à marier

     

    les étendues d'eau vaporisée en poudreuse

     

    et la sècheresse aride

     

    des ocres craquelés

     

    craquellements il faut le dire

     

    qui me rappellent les pieds nus

     

    aux armures de corne

     

    la corne où s'épuise à souffler

     

    les vents ténus

     

    des silhouettes filiformes

     

    composant le vaste paysage

     

     

    Je m'assieds pour écrire cette lettre

     

    lettre-mappemonde où se lient

     

    les quatre points cardinaux

     

    et les formes informes des villes fourmilières

     

    les fourmis ces créatures résistantes

     

    à la marche des siècles

     

    les siècles séculaires en continu

     

    continuum des éternités confondantes

     

    amenuisant le fil des ténacités

     

    de l'enfance prodige

     

    l'enfance cette utopie d'innocence

     

    tournant avec ses voiles comme toupie musicale

     

    jusqu'au vertige

     

     

    Je m'assieds pour écrire cette lettre

     

    lettre-maison

     

    lieu des visites en tous genres

     

    pays sans frontières et fleuves tisserands

     

    fleuves aux eaux boueuses

     

    fleuves miroirs mouvants

     

    fleuves de lait et de silice

     

    fleuves de mousses de bois flottants

     

    fleuves des mangroves ombreuses

     

    mangroves qui peu à peu dans le silence

     

    s'avancent et se multiplient

     

    prennent pied dans le lit de ma fontaine

     

    mon lit où perdu dans ses neiges le kilmandjaro

     

    prend sans en avoir l'air

     

    figure de proue

     

     

     

    A.W.

     

     

     

     

     

    ............................................................

     

     Lors de cet atelier

    utiliser dans le texte "nuage" et "nomade"

    deux mots issus de la sélection de l'année

    sur le site "Dix moi dix mots" (...clic...)

     ......................................................

     

     

     

    s


    votre commentaire