• Poèmes marouflés sur bois 13...

    bière grenadine

    tu ranimes les mots qui se chargent
    des souvenirs de la jeunesse
    peuplée de longues chevelures
    s'effondrant jusqu'aux reins

    ce sont mots qui retracent
    le dédale d'insouciance d'où tu reviens
    entre la maison des missions murmurées
    et la demeure des alités retenant les mains

      langue étrangère qui m'invite
    à glisser mes décalcomanies
    collection des images en éventail
    exposées sur le tapis de table

    l'histoire se fait et se défait
    comme impossible à saisir
    comme ce rouge de ta composition
    incarnat sombre à l'affiche

    échanges entre betterave et steak
    verre de vin et coupe aux groseilles
    saveurs parfums et autres sensations
    et le savoir vivre à la carte

    andrée wizem

    publié le 26.02.09

    « Poésie au passage 45...Poésie au passage 46... »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :