• Poèmes marouflés sur bois 2...

    entre deux

    c'était une ébauche de mer
    les pieds dépassant à peine
    les lignes de lumière et celles de l'ombre

    les couleurs étaient tendues à l'extrême
    l'image se cherchant comme une tête d'épingle

    les feuillages rares ne laissaient deviner
    qu'un chambranle vert comme le cadre d'une fenêtre
    les paupières mi closes

    tu avais étiré le rectangle d'un lavis de lin
    cramoisi

    j'ai vu dans un espace plus clair
    la nappe de l'eau rouge de soleil
    ainsi que l'infime voilier jaune citron

    presqu'au centre
    comme un baiser précis en été


    andrée wizem
     
    publié le 11.02.09
    « Poèmes marouflés sur bois 1...Poèmes marouflés sur bois 3... »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :