• Poésie au passage 118...

    no ki*

     

    poème dans son mûrissement

    au coeur de l'image

     

    le kaki pourrit rejoignant la feuille

    dans les parcs où s'évertue notre marche

    détours de la couleur dans tous ses états

     

    un creux marque la peau tuméfiée sous les regards

    cueilleurs et fruits dans un même mouvement

    chair pour des doigts délicats

    soubresaut de la montgolfière chutant au sol

    puits de vitamines et de desserts

     

    du poème naît une histoire de transhumance et de saisons

    les métamorphoses de l'orangé  la gamme de ses longueurs d'ondes

    les longs transports aventureux les échanges des bouquets de solitaires

    les noms apparaissant dans la pulpe

     

    quand je poserai pied sur le quai

    je chercherai le jardin de ville et ses arbres aventuriers

    ce sera automne hiver printemps ou été

    demi saisons et demi pauses

    je ne compterai pas les allées où me perdre

    je suivrai les bras de rivière à peine retenue

    pour le plaisir de mes yeux

    je guetterai les merveilles sortant de l'ordinaire

    je tâterai l'air

    je longerai les murets pour entrer dans la ville

    je tracerai ma carte géographique

    je noterai l'essentiel

    un parcours

    de fruits

    crus

     

    andrée wizem

     

    retour à "jardins au passage"

    « Poésie au passage 117..."Un peu de Varda à Valence" ...au Lux Scène nationale 26... »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :