• Poésie au passage 130...

     carmentran

     

    le flamboiement

    l'ai je bien traversé

     

    avoir fendu

    la foule noire au charbon

    des violons accrochés en pendants d'oreille

    la ville chavirée sous les ailes de l'esprit de l'arbre

     

    l'avoir échappé belle

    à serpenter sur les braises

    semant des milliers de confettis

     

    chacun

    dans les rues fourmillantes

    sommé de choisir vautour ou colombe

    à passe passe petits rats la tire tirera la corde te perdra

     

    dans la pénombre

    le retour vers les tanières

    du pas encombré des peaux de bêtes

    encore givrées par d'obscures hibernations

     

    les yeux rougis par les flammes

    le coeur gonflé à l'hélium

    l'esprit chamarré

    chacun

    couvant le feu

    veillant sur son canari

     

    andrée wizem

    « Carnaval Romans sur Isère 26...2013...Images...Carmentran & C°°°...Poesie au passage 131... »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :