• Poésie au passage 286...

     Poésie au passage 286...

    millésime lyric

     

    ce sera ce sera qui vivra verra qui vivra verra

    toutes armatures de fortune

    toutes couvertes de tuiles d'ardoise de chaume de genêts de brassées

    toutes portées de lignes électriques de pylônes enterrés de frondes élancées

    toutes collines flottantes

    toutes crêtes ciselées

    toutes épines rocheuses de fossiles imprimés

    toutes gorges de bascules rendues aux vertiges

    toutes failles de passages altérés

    toutes résurgences de bulles baveuses essoufflées

    toutes fosses écrasées toutes matières effervescentes

    toutes murailles sèches effritées

    toutes lianes d'ombres aériennes

    toutes bourrasques gonflées

    toutes retombées disséminées

    toutes grappes proliférantes

    toutes rondes bosses de sable durci

    toutes fresques volages étirées

    toutes épopées de mensonges plus vrais que nature

    toutes tentatives désespérées

    toutes tresses entre les doigts muselés

    toutes blancheurs de peaux tannées

    toutes écritures à mastiquer

    toutes langues en bouche à savourer

    toutes inventions des voix amoureuses

     

    andrée wizem

     

    Retour à Carnet "entrepôt des rêves"...clic...

     

    « Poésie au passage 285...Poésie au passage 287... »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :