• Poésie au passage 298 ter...

    jeu de cette famille

     

    qu'est ce qu'il dit le père

    des insanités des éructations des provocations qu'il dit le père

    qu'est ce qu'elle dit la fille

    elle est très bonne fille la fille elle traduit elle nuance elle enjolive

    pour que ça passe

    et la nièce qu'est ce qu'elle dit la nièce

    pour le moment elle se tait elle attend son tour la nièce

    et les frères en tromperie qu'est ce qu'ils disent

    ils se marrent les frères en tromperie ils se marrent

    ou ils susurrent pour faire plus soft ou ils susurrent

    et les grandes familles elles disent quoi

    elles déploient les subtilités du français à leurs façons les grandes familles

    et la télévision qu'est ce qu'elle dit la télévision

    elle en fait ses choux très gras la télévision

    et la radio dans tout ça

    elle nous gave la radio de ce rutabaga

    on pourrait en oublier ce qu'a fait le père

    ce que fait la fille

    déjà oublier ce que ferait la nièce

    tout ce qu'ils font de concert ici à vienne et ailleurs

    après avoir relooké leurs façades et leurs officines

    et les spectateurs qu'est ce qu'ils disent les spectateurs

    ils sont au pestacle comme disent ces amuseurs de présentateurs

    qui ne ratent pas une occasion de collaborer à la parade

    pour distraire la populace

    mais que dit le peuple nom de nom

    il s'abstient le peuple

    et le quidam il dit rien

    ah le quidam il dit qu'il se salirait la bouche

    rien qu'à les nommer tant ça le fait gerber

    alors quoi qu'a dit la poésie avec ce grand marché

    ce grand détournement ce grand scénario de basses voltiges

    ce grand démantèlement des esprits ce grand kidnapping de nos paroles

    ça doit bien l'émouvoir dans ses travées

    ah je ne sais madame

    je ne sais

    peut être que le jeu est pipé

    peut être que le ver est dans le fruit

    peut être que l'envers est dans le mot

    et ça madame c'est pas du pipeau

    et les grévistes ils disent quoi les grévistes

    ils disent que le chômage fait la lie de l'extrême droite

    que le père la fille la nièce les frères en tromperie

    c'est pas des cerises sur le gâteau

     

     andrée wizem

    ....................................................................

    déjà publié

    le 12.06.2014

    le 03.03.2015

    (clic)

    « Plongée dans les malles...d'un clic...pages nouvelles ou anciennes...Hommage à Alain Lèze et remerciements... Courage à Patricia Lèze et leur famille...Août 2018... »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 9 Août à 08:16

    Et qu'est ce qu'elle dit Andrée Wizem?

    Elle seme, elle seme.... Faudrait bien que les zoizeaux bouffent toutes les graines.

    Qu'ils chient des mots dans les grandes plaines.

    Pourb qu'un jour peut être on s'aime.....

    Taratata qu'est cqu'il raconte Volodia.

    Il y croit, il y croit pas.

    On sait pas.

      • Jeudi 9 Août à 10:12

        Et qu'est ce qu'elle dit Andrée Wizem?

        A dit rin mais n'en végète pas moins

        Quant aux graines qui se sèment tous terrains

        L'avenir dira ce qu'il en adviendra

        Ou pas Croa Croa et patatras

        C'est déjà ça c'est déjà ça

        ............................................

        ah une chansonnette pour la route

        faudrait pas

         

        faudrait pas

        qu'la vie s'éternise

        dans la grisaille

        du matin

        faudrait pas

        qu'tu t'éternises

        dans les broussailles

        de tes chemins

        faudrait qu'tu r'viennes

        avec des fleurs

        des petits riens

        pour après d'main

        faudrait qu'tu r'viennes

        ça c'est certain

        un beau matin

        un beau matin

         

        faudrait pas

        qu'la vie elle se perde

        dans le désert

        ce matin

        faudrait pas qu'tu t'enlis'avec

        les mauvais jours

        sans lendemain

        faudrait qu'tu r'viennes

        avec des riens

        de quoi en rire

        demain matin

        faudrait qu'tu r'viennes

        ce s'rait malin

        un beau matin

        un beau matin

         

        faudrait pas

        qu'la vie ça s'achève

        dans le silence

        du matin

        faudrait bien

        qu'tu poses tes valises

        un de ces jours

        sur l'bon chemin

        faudrait qu'tu r'viennes

        même avec rien

        ça f'rait de quoi

        pour après d'main

        faudrait qu'tu r'viennes

        p't'êt' ce matin

        p't'êt' ce matin

        p't'êt' ce matin

        ou

        p't'êt' ce matin

        peut être demain

        p't'êt' après d'main

         

        andrée wizem

        (musique toujours aussi gaie)

         



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :