• Poésie au passage 351...

    Carnaval Romans sur Isère 2013...Images...Carmentran & C°...

    carmentran sors de ce corps

     

      j'accuse carmentran

    de faire peur à quasimodo

    à cosette à mère theresa à soeur emmanuelle

    à mon ami pierrot et toute ma compagnie

     

    j'accuse carmentran

    d'abîmer tout ce qui l'entoure

    de nous perdre dans des recettes périmées

    de vouloir nous rendre sourds et aveugles

    de se croire au dessus de la mêlée

     

    j'accuse carmentran

    de se répandre en fourberies de couloir

    de tremper la blondeur à toutes les sauces

    d'agiter le pompon du luxe comme une carotte

    de se vautrer dans le bitume avec des paillettes

     

    j'accuse carmentran

    de se déguiser en star pour mieux appâter

    de se tromper de comédie

    de ne pas être drôle

     

    j'accuse carmentran

    de nous prendre pour des ânes bâtés

    de vanter les mérites d'un moyen âge pour les nuls

    de confondre histoire et légende

     

    j'accuse carmentran

    de masquer par mille artifices la commune condition

    de porter le loup en dehors du jour de carnaval

     

    j'accuse carmentran

    de clore les débats avant de les ouvrir

    de nous livrer au monde d'orwell

    de noircir le tableau

     

    j'accuse carmentran

    de transformer la cité en citadelle assiégée

    d'oublier d'interroger son image sous l'oeil des caméras

    de jouer à la grande faucheuse sur son pauvre destrier

    de faire le vide autour de sa funeste personne

     

    j'accuse carmentran

    de nous imposer ses sombres desseins

    de faire pleurer françois villon et les bas fonds

     

    j'accuse carmentran

    d'imaginer la fête comme une occasion de paraître

    de croire pouvoir faire taire les bouches des gueux

    de balayer les sans dents d'un revers de main

     

    j'accuse carmentran

    de retourner tout situation à ses étroitesses

    de faire profit de la bassesse

    de jouir du pouvoir

     

    j'accuse carmentran

    de se cacher sous les traits de blanche neige

    d'imaginer s'acoquiner avec un trio de jeanne d'arc

    de faire feu de toutes braderies

    de frayer avec le pire

     

    j'accuse carmentran

    d'avoir confisqué les clés du futur

    de tenter d'échapper à la risée carnavalesque

    de manquer de courage

     

    j'accuse carmentran

    d'avoir outrageusement blessé pegase

    cheval ailé cheval de labour cheval de trait

    tous se cabrent et ne plient pas

     

    j'accuse carmentran

    de se prendre pour un tout

    de ne pas être avant de disparaître

    de persister à distiller son fiel sous l'enfumage

    de se croire éternel

     

     

     

    andrée wizem

    ........................................

    (...clic...)

     

    Retour à Carnet "entrepôt des rêves"...clic...

     

     

    « Voix au chapitre...Mohammed El Amraoui et Sylvie Brès...Poésie au passage 352... »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :