• Poésie au passage 395...

    syncopes


    ............................
     
    lorsque noir c'est noir
    blanc se nappe de soleil
    jusqu'à s'y noyer
     
    ............................
     
    degrés de richter
    pour se lever du bon pied
    des lapées de lait
     
    ............................
     
    les bras nous en tombent
    la longue fuite éperdue
    rend aveugle et sourd
     
    ............................
     
    astre fou aux trousses
    les convulsions de la danse
    la langue avalée
     
    ............................
     
    des joueurs de fifre
    contorsions de la musique
    à prendre un' syncope
     
    ............................
     
    andrée wizem
     
    c.f. photographies de flowhite...clic...
     
     
     
     
    « Expo "Elévations" jusqu'au 30 Août 2015...Poésie au passage 396... »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :