•  Poésie au passage 306...

    (cliquer pour un zoom)

    flûte

     

    je remets à demain ma chanson de l'eau

     

    plissement millénaire

    obstructions résurgences

    écho contrarié des gouttes

    plongée dans l'ambre des jours

    carcan massif des pierres enchâssées

    patine lisse auge glissante grains de sons

     

    des vents inconsistants

    se jouent

    de mes

    quelques notes

    tombées

    en

    sué

    tu

    de

     

    andrée wizem

     

    Retour à Carnet "entrepôt des rêves"...clic...

     

     


    votre commentaire
  • afrikama nantes 2016

    ........................................................................

     

    Zem voyage

     

    zemidjan zem zem zem

    zem nuit de bruits bordant le jour

    zem des aubes enfumées

    zem grisaille d’avant soleil

    zem matinale motorisée

    zem croi

    zem canari

    signalétique standardisée

    zem voyage voyage

    zem bagages à main et dog’bags

    zem mama benz magazinées

    zem écolières zem écoliers

    blouses kaki allant de mise

    zemidjan zem zem zem

    gazouillis de ferraille on stage

    jazz rapé de la débrouille

    jazz au trottoirs tout ensablés

    zem aventures aléatoires

    groove à la traîne au long des routes

    ça déambule au bon vouloir

    de l’air du temps et du tempo

    à l’heure du coq urbanisé

    l’afrique s’éveille pour marchander

    zem au soleil

     

    zemidjan

    zem sans adresse

    zem deux places

    zem trois places

    zem pyramides acrobatiques

    zemidjan

    top c’est valid’

    jeu de scrabble afro-tonique

    califourchon mode esthétique

    zemidjan

    zem zem zem

    zem multiformes

    paniers de crabes et poissons frais

    vrombissements pour faire du vent

     

    zemidjan

    top c’est valid’

    un seul mot

    c’est la zem team

    la zem team top désargentée

    roul’ son carrosse très connectée

    des entonnoirs sur le dessus

    le son à fond et sans façons

    baskets de marque au bon marché

    ça prends la clim en enfilade

    entre deux lots et deux carrés

    clim à tout va et tout venant

    slalome slalome

    slam zemidjan

    c’est essouflant

     

    j’t’explique le grain bien argotique

    sms c’est bon pour la nuit

    sms c’est bon c’est gratuit

    j’t’explique le bon

    français d’afrique

    l’correspondant demande

    que vous l’appeliez

    l’correspondant demande

    que vous l’appeliez

    zemidjan

    zem los angeles

     

    la ville des anges pagnes noués

    esclaves foutrac du téléphone

    le code le code t ‘a oublié

    le code c’est zem

    rouler ta bosse t’as appris

    haie de bambous et nids de poules

    bougainvilliers en dérobade

    filao ci filao là

    masques bidons en résidus

    y a plus d’essence au change-menteurs

     

    zemidjan

    zem zem zem

    fais moi crédit

    zem zem zem

    paniers remplis de mon gari

    zem marché

    zemidjan zem

    zem zem zem

    zem bidons

    il faut donner il faut donner

    pour le mélange coca-cola

    sinon tu restes à marina

     

    zemidjan

    zem frigidaire

    zem poulailler

    zem bâté

    quarté de chèvres en pendentifs

    zem équilibre sur le fil

    zem déménage

    zem ambulance

    zem ferrailleur

    zemidjan

    zem zem zem

    zem aux bananes

    à plein régime

    la vie est belle

    zem longueurs d’ondes

    y a d’la musique africolor

    perpétuel

    commencement

    boucles sonores sinusoïdes

     

    zemidjan

    zem zem zem

    zem troc

    masques de tôle

    masques plastique

    retour retour retour

    sans tambours

    retour timbré à l’envoyeur

    zemidjan

    zem zem zem

    à la frontière

    no man’s land et pied à terre

    masques muets et masques blancs

    masques nouveaux

    masques curieux

    oleya oleya oleya là

     

    andrée wizem

     

    .....................................................................

    afrikama nantes 2016


    votre commentaire
  • Idir : "Pourquoi cette pluie?"


    votre commentaire
  • Poésie au passage 212...

    (on peut cliquer zoomer)

     

     la longue aiguillée

     

    ma poésie de fortune

    passe le pont des batailles aux vents torses

    échappe in extremis aux balles perdues tirées à vue d'oeil

    aux vertiges nauséeux vrillés de torches vives

    aux replis noircis de mille peurs exhorbitées

    s'agrippe au moindre arbre debout

    faufilant la longue aiguillée des persévérances

    entre points de suture au creux des ventres

    et broderies de vert et de bleu

    sur le batik des cotonnades

    patchwork des petits jours

     

    andrée wizem

    04.09.2013

    Retour à Carnet "entrepôt des rêves"...clic...


    votre commentaire
  • Festival "Pliant 2015" en Creuse...

    porte plume

    créé par jean estaque et remis de ses mains

     dimanche 17 mai 2015 à la métive du moutier d'ahun en creuse

    encouragement du festival Pliant 2015 et de son jury bienveillant

    signe d'attentions croisées

    merci

     .................................................

    festival pliant 2015 4ème édition

     vendredi 15...samedi 16...dimanche 17 mai 2015

     ...en creuse

    à la bergerie le moutier d'ahun...(clic)...au marché de gueret...

    cinéma senechal...(clic)... à la maison du tailleu savennes avec expo de pavel macek gravure sur bois/estampes ...(clic)

    ...à la métive le moulin le moutier d'ahun...(clic)...

    site 2017

    http://lepliant2017.canalblog.com/...à découvrir...clic...

    page 2017

    https://www.facebook.com/Festival-Pliant-159321844595690/

    blog participant

    http://flowhite.canalblog.com/

    ( blog du pliant 2015...clic...)

    (programme de l'édition 2014...clic...)

     .................................................

    Le Moutier d'Ahun

    La Bergerie

    le site "la bergerie" où s'est déroulée la première soirée du festival...clic...

    l'exposition "langages - révolutions" à la bergerie pendant le festival ...clic...

    spectacle "victor hugo et moi" de et par bernard stimbre- poète, compositeur ,chanteur et musicien- (spectacle adapté aux salles à format humain et poésie d'envergure-bernard stimbre a mis en musique les textes de v.hugo ou ses propres textes en correspondance avec hugo et devient parfois v.hugo diseur de poésie à sa table de travail-une voix à découvrir à l'oreille-avec participation impromptue pour ce festival à la guitare de éric ardouin (poète, compositeur , musicien) percussions subtiles...)...clic...

    une invitation à redécouvrir hugo auteur engagé en poésie comme dans la vie, intime et sans frontières, d'autres textes :

    "la lune" site litterature audio.com...clic...

    "détruire la misère" site litterature audio.com...clic...version texte sur wikisource...clic...

    sur le site "les grands classiques"...je ne songeais pas à rose..."...clic...

     .................................................

    Gueret

    A la maison d'arrêt

    Au marché

    article sur le populaire...clic...

    article sur l'echo info...clic...

    article sur la montagne...clic...

    article sur la montagne...clic...

     

    .................................................

    Savennes

    Atelier du Tailleu Chez Jean et Michelle Estaque

    jean estaque: le site de la maison du tailleu...clic...

    jean estaque: lire sur le site du "poignard subtil...clic... 

    jean estaque portrait sur "objets perdus"...clic...

    pavel macek expo "sur la route" accueillie par jean et michelle estaque à la maison du tailleu...clic...

    article sur le populaire...clic...

    pavel macek sur radio prague...clic...

    bienvenue à valérie rouzeau qui nous a fait lecture des textes issus de ses recueils et a dédicacé ses ouvrages : une vidéo sur le site université-bordeaux-montaigne pour prolonger cette rencontre à propos de "jubilation"...clic...

    valérie rouzeau...extrait de "telescopage" sur le site poezibao...clic...

    "va où" valérie rouzeau sur remue.net...clic...

    "vrouz" valérie rouzeau à la librairie mollat bordeaux...clic...

    bibliographie de valérie rouzeau présentée sur le pliant...clic...

      .................................................

    Gueret

    Le Sénéchal

    la programmation du festival pliant / le festival fait court...clic...

      .................................................

    Lavaveix les Mines

    Balade à énigmes poétiques (choisies par Eric Ardouin)

    ce qu'il fallait découvrir ou redécouvrir..."le parti pris des choses" de francis ponge...retrouver un extrait sur le site poezibao...clic...

    sur l'encyclopédie larousse...clic...

    et entre autres merveilles insoupçonnées redécouverte de l'euonymus europaeus...avec l'éclairage de j.m.

    Rencontre avec Bernard Blot poète conteur

    bernard blot a dédicacé l'ouvrage "l'oiseau qui avait perdu sa chanson"...aquarelles de martine peucker-braun édité par APEYRON éditions d'art poétique ...clic...

    bernard blot parcours et bibliographie non exhaustive...clic...

     .................................................

    Le Moutier d'Ahun

    La Métive

    la métive moulin du moutier d'ahun lieu de création artistique...clic...

    valérie rouzeau à la métive: retour sur le poème debout parmi d'autres poèmes à retrouver dans nos sacs...lecture in vivo...: re écouter "apothicaria" de et par valérie rouzeau au "marché de la poésie" paris vidéo...clic...

    l'histoire des concours du pliant suit son cours comme une rivière sinueuse...

     .................................................

    Les scènes ouvertes

    photographies de flowhite (paysages extimes et intimes-nature-infini des reflets-pistes de lecture)...clic...

    blogs ou retrouver les textes des auteurs présents ou absents: "bordures du champ secret"...clic..."dialogues dans les bordures"...clic...

    au cours des trois scènes ouvertes:

    textes dits ou lus par florence...maria...éric...bernard blot poète conteur...barbara...évelyne...andrée w...mélanie... lecteur passeur de robert desnos...une dame lectrice de son texte rappelant nos frères humains les migrants...

    textes chantés par yamina en trio avec ses amis et accompagnement de guitare (rayons de lumière à pas feutrés)...par michel acoompagné de sa guitare (poète, compositeur ,chanteur,musicien et amoureux de brassens)...par le duo giève (chant, auteur) / roland roy avec musique au piano par roland roy (poète, compositeur ,chanteur et musicien- (humour subtile et tendresse gouailleuse...) ...emmanuel accompagné de sa guitare (poète, compositeur ,chanteur et musicien-paroles intimes)...jean paul raffel (poète, compositeur ,chanteur et musicien) accompagné de sa guitare (chanson "de vous à moi (là bas)...clic...il ne chante pas pour passer le temps)...bernard stimbre et sa guitare intervenant au feeling...

    re création de chansons extraites de "monsieur quelqu'un" par d. berteloot (poète, compositeur ,chanteur et musicien) textes chant et roland roy musique (poète, compositeur ,chanteur et musicien) au piano (chansons théâtralisées-voix ample et sculpturale-piano expressif...)...clic...

    au cours du festival j'ai dit ou lu

    "à alain rais" (en lien avec celles et ceux qui se font passeurs de poésie)...clic...

    "le la des poètes"...clic...

    "silence radio" ...clic...

    "si c'était une femme"...clic...

     

     .................................................

    Lu dans le train Nantes-Valence du retour (vive le train quand on peut encore)

    Robert Desnos

    "corps et biens" préface de rené bertelé poésie gallimard 1968

    extraits de "Rrose Selavy" 1922 - 1923

    "

    16 . Aragon accueille  in extremis l'âme d'Aramis sur un lit d'estragon.

    19 . Rrose Selavy voudrait bien savoir si l'amour, cette colle à mouches, rend plus dures les molles couches.

    24 . Croyez vous que Rrose Selavy connaisse ces jeux de fous qui mettent le feu aux joues?

    36 . Debout sur la carène le poète cherche une rime et croyez vous que Rrose Selavy soit la reine du crime?

    40 . Quelle est donc cette marée sans cause dont l'onde inonde l'âme acérée de Rrose?

    44 . Amoureux voyageur de la carte du tendre, pourquoi nourrir vos nuits d'une tarte de cendres.

    72 . Les orages ont pu passer sur Rrose Selavy, c'est sans rage qu'elle atteint l'âge des oranges.

    103 . Les vestales de la Poésie vous prennent-elles pour des vessies, ô! Pétales. 

    119 . Prométhée moi l'amour.

    " 

     .................................................

    Ohran Veli poète turc rappelé à l'ouverture du festival: une invitation aux vers libres

    sur le site des éditions arfuyen...clIc...

    ohran veli "va jusqu'où tu pourras" editions "bleu autour"...clic...

    extraits de "va jusqu'où tu pourras" editions "bleu autour" sur l'anthologie permanente de poezibao...clic...

     .................................................

    textes écrits au retour

    au lieu dit "la brutine"

     

    le temps d'un étang

     

    c'est une flaque dans ses yeux

    où viennent se baigner les cieux

    c'est le miroir brisé des jours

    où prend racine son amour

     

    elle a des flashs cosmopolites

    quand sous ses pieds tout se délite

    elle tend la perche à tous les chants

    elle veut plonger dans un étang

     

    c'est un pont de bois brinqu'balant

    une traversée de géant

    mille pas de lilliputienne

    autour d'une tasse à verveine

     

    elle a des goûts cosmopolites

     dans son coeur elle s'abrite

    elle tend la perche à tous les vents

    elle aime plonger dans les étangs

     

    c'est un pichet pour l'eau qui court

    un éphéméride des jours

    des mots en elle vont et viennent

    pour se remplir elle prend peine

     

    elle a des goûts labyrinthiques

    collectionne les météorites

    elle tend la perche aux revenants

    elle aime sonder son étang

     

    c'est un jardin des jours de vide

    des carrés sans insecticide

    mille mystères à retrouver

    p'tit' bestioles à identifier

     

    elle a l'regard photographique

    bousculant l'art académique

    elle tend la perche à son étang

    dans ses yeux les reflets du temps

     

    andrée wizem

     

     .................................................

    interpellation d'une oeuvre "les trois grâces" exposée à la bergerie du moutier d'ahun

     

    les trois grâces (happening)

     

    les avez vous bien regardées

    en long

                  en large

                              de dos

                                        de face

                                                    de profil

    sous les feux des désirs les plus fous

     

    trio tournoyant

    rivalisant  de pubis épilés

    oubliant leurs secrets aux yeux des plasticiens de tous poils

    immuables           modèles           canonisés

    sempiternelles           muses           muselées

     

    gare

             aux rebellions sous le pinceau

    rien ne va plus au royaume des musées

    ânonner de pieuses incantations n'y peut rien changer

    c'est dans la corrosion du rouge et du vert

    en faisant face à la scène

                                             sous les feux de la rampe

                                                                                     que les trois grâces

    sans ménagement  ont massacré leur image

     

    andrée wizem

     

     .................................................

    exposition d'estampes de pavel macek à l'atelier du tailleu

     

    estampe

     

    celui qui creuse le bois

    retrouve la terre du laboureur

    le soc pénètre et s'enfouit

     

    ensemble

    ils trouvent le ciel qui tournoie

    ils fouillent l'eau

    il pleut des arbres et des maisons

    la tourbière s'engloutit

    sous un poids de charrettes

    à chevaux de trait

    ils pétrissent la terre les pieds en l'air

    sous le regard des oies attardées aux rivières

    le cou tendu pour barboter

     

    s'enchevêtrent les empreintes fossiles

    gravées à la ferveur

    d'une gouge

    naît le volubilis

    de feuilles et de fleurs

    au tapis volant d'un monde

    chamboulé

     

    andrée wizem

     

     .................................................

    le reliquaire: oeuvre de jean estaque

     

    le reliquaire

     

    voilà un tricotin bien remisé

    il joue désormais

    de nos boutons dorés

    de nos breloques à bretelles

    de nos brandebourgs

    de nos pressions

    de nos tourillons de porcelaine

    nos osselets perforés

    nos ronds de nacre

    nos boutonnières de parmentières

    nos ouvertures à glissières

    nos plumes à emplumer

    sans grippe aviaire

    nos pelotes de déjection

    (joker)

    nos mues d'anoures

     

    andrée wizem

     

     .................................................

    balade à lavaveix les mines: lumières de botaniste

     

    aux bonnets d'âne

     

    avant d'avoir des fruits

    le fusain a des fleurs

    ce qu'il faut voir

    pour y croire

     

    cqfd

    aux évêques en bonnets

    qui s'en étonneront quand ils reviendront

    s'ils reviennent

     

    andrée wizem

     

     .................................................

    balade à lavaveix les mines: à propos de "le parti pris des choses" de francis ponge

     

    Enigme

     

    Dans ses bras, vous vous jetez. Lorsqu'une apesanteur reconstitue votre colonne d'air, bien arrimés à ses ailes. Sanglés de sa peau, vous voilà à contempler le rougeoiement de l'horizon. L'âtre n'est plus qu'un vaste mot. Par tous les pores, entre, en vous, cette pluie tiède des particules de son univers. Vous ne pouvez que fermer les yeux au creux de l'absence des limites. Si votre nuque se relâche, c'est qu'une rondeur de nid vous prend dans ses plumes. Vous entendez, alors, sous l'effet de cette ostéopoésie, le plancher qui craque et une vague cosmogonie affluer dans votre vie.

     

    Andrée Wizem.

     

     .................................................

    balade à lavaveix les mines: à propos d'une ode aux limousines

     

    cru au thé

     

    dans le vert du cru

    dans le thé vert à tout heure

    dans les prés verts prévert y es tu

    y es tu tu dans le troupeau des belles encornées

    pour le décor

     

    ave verum corpus des enchantés

    les vaches

    ni chaud ni froid mais beau et lait

    dans leurs yeux l'impuissance

    en jachère

    je ne bois pas du petit lait

    je m'aère en errant

    j'erre en m'aérant

    sans me marrer

    je macére en tourbière

    les ruminations pansantes me renvoient à l'estomac

    je retourne au pâté de cochons

    comme on retourne son pâté de pommes de terre

    pom pom pom pom

    pom pom pom pom

    c'est l'heure du thé avec un nuage de lait

    lait cru au thé

    trait pour trait oeil pour oeil

    dent pour dent

     

    pomme crue

    si crue à l'heure du thé

    à la cru

    oh thé

    à la

    olé

    à tort

     

    opus incertum

    pour vaches dansantes et trébuchantes

    pas méchantes quand je chante

    sans enchanter

     

    beauté

    décor

     

    andrée wizem

     

     .................................................

     


    votre commentaire
  • Poésie au passage 338...

    (photo prise à romans sur isère avec mon numérique)

    question

     

    il y a tout un monde

    de la coupe aux lèvres

    si bien que

    le supplice d'une goutte de lait

    étiré en bannière infinie

    te laisse en suspens

    à la paroi

    avec la faim et la soif

    pour nouveau viatique

     

    que celui qui te précède lâche ta main

    et tu tombes

    dans un nuage de noirceur

     

    andrée wizem

    20 novembre 2014

    Carnet "entrepôt des rêves"...clic...

     


    votre commentaire
  • chauzon - belvédère des aulagniers - plateau des gras -

    "canyon" - cirque de gens - pradons (07) 08.12.11

      ..............................

    .........................................................................

     

    noisettes au menu

    belvédère des aulagniers

    une pensée en creux

     

    .........................................................................

     

    un tapis de feuilles

    bruns rosés en tapenade

    le chemin de table

     

    .........................................................................

     

    une pierre coiffée

    la sorcière est aux aguets

    histoire garriguette

     

    .........................................................................

     

    chemins balisés

    de murets sans parapets

    à consolider 

     

    .........................................................................

     

    les feuilles de chêne

    des festons de chutes lentes

    le terreau royal

     

    .........................................................................

     

    c'est un point de vue

    la plongée de la corniche

    dans l'admiration

     

    .........................................................................

     

    des pierres et des pierres

    des pierres et encore des pierres

    l'une plus belle que l'autre

     

    .........................................................................

     

    un détournement

    visions anthropomorphiques

    au grè des falaises

     

    .........................................................................

     

    silencieusement

    fourmis criquets scarabées

    grignotent la nuit

     

    .........................................................................

     

    les enclos de pierres

    ouverts à la belle étoile

    adossés au vent 

     

    .........................................................................

     

    la géologie

    et ses érosions savantes

    résurgences lointaines

     

    .........................................................................

     

    les cades épineux

    des buissons au peigne fin

    l'herboristerie

     

    .........................................................................

     

    le lit est à sec

    la rivière est souterraine

    un lieu pas commun

     

    .........................................................................

     

    lire l'invisible

    questionnement de l'absence

    dans l'affleurement

     

    .........................................................................

     

    au fil des recettes

    lapins à toutes les sauces

    les oreilles sifflent

     

    .........................................................................

     

    des monts grisonnants

    la rousseur à perdre haleine

    dévalant les pentes

     

    .........................................................................

     

    des graines ont germé

    dans de monstrueuses failles

    merci de noter

     

    .........................................................................

     

    idée sougrenue

    et si on faisait le mur

    avec des cailloux

     

    .........................................................................

     

    contes échevelés

    temps des joyeux farfadets

    petits brins de laine

     

    .........................................................................

     

    la note finale

    le pont baigné de soleil

    la lapalissade

     

    .........................................................................

     

      andrée wizem

    http://andree-wizem-poezizanie.eklablog.com/carnet-les-suites-naturelles-c18886297


    votre commentaire
  • montclar sur gervanne - chapelle st christophe -

    serre des trois bornes - mirabel et blacons (26) 10.11.11

    ..............................

    .........................................................................

     

    le châle d'alpaga

    une boisson chaude ça réchauffe

    des mots en pelote

     

    .........................................................................

     

    la rosée des prés

    à chaque brin son oxygène

    perles de cristal

     

    .........................................................................

     

    les poumons s'activent

    le plissement des montagnes

    en accordéon

     

    .........................................................................

     

    les villages fondus

    horizon de roches claires

    jour de bleu en barres

     

    .........................................................................

     

    résonnance des lieux

    la branche de buis au vitrail

    une volée de cloches

     

    .........................................................................

     

    une chaleur de juin

    sur des feuillages en coquilles

    corail effrité

     

    .........................................................................

     

    le tracé affleure

    creusant la rousseur des herbes

    les crampons s'accrochent

     

    .........................................................................

     

    un noir de fumée

    a coulé au long des troncs

    les gemmes résinent

     

    .........................................................................

     

    sous les squames du bois

    un cheminement de sources

    le lent feuilletage

     

    .........................................................................

     

    fourrure de chevreuil

    dans le velours des forêts

    fendu par l'été

     

    .........................................................................

     

    un regard de gouge

    auprès des arbres ouvragés

    inscription du temps

     

    .........................................................................

     

    le bronze des montagnes

    lavis bleui au sommet

    l'art des feuilles d'or

     

    .........................................................................

     

    embrasser l'espace

    un paysage avec vues

    le nec plus ultra

     

    .........................................................................

     

    une main en visière

    les pores ouverts de la peau

    instant mise au point

     

    .........................................................................

     

    la branche calcinée

    pour un cadrage naturel

    brûlure du soleil

     

    .........................................................................

     

    les pigments d'automne

    dans des poussées tortueuses

    poudres à diluer

     

    .........................................................................

     

    un ajustement

    le pin est haut comme le monde

    en l'absence des chèvres

     

    .........................................................................

     

    le buisson ardent

    des couleurs à contre jour

    essence d'orange

     

    .........................................................................

     

    soleil de novembre

    il y a une justice

    à l'heure des grands froids

     

    .........................................................................

     

    andrée wizem

    10.11.2011

    http://andree-wizem-poezizanie.eklablog.com/carnet-les-suites-naturelles-c18886297

     


    2 commentaires
  • Poésie au passage 203...

    résister

     

    le silence est un plat qui se mange froid

     

    à bien y regarder

    le port des camisoles

    n'est pas né d'un jeu de colin maillard

     

    onze coups au coeur de l'été

    ne suffisent pas à épuiser le nombre

     

    dans l'anonymat la vie va son chemin

     

    le parfum des buis est une subtilité de la montagne

     

    désorientée

    l'ignorance apprend à reconnaître les siens

     

    andrée wizem

    29.07.2013


    votre commentaire
  • ......................................

    les semelles de vent

    c'est du pipeau donc bémol

    mes gammes en solo

    ......................................

    andrée wizem

     

    20.05.2016


    votre commentaire