• chauzon - belvédère des aulagniers - plateau des gras -

    "canyon" - cirque de gens - pradons (07) 08.12.11

      ..............................

    .........................................................................

     

    noisettes au menu

    belvédère des aulagniers

    une pensée en creux

     

    .........................................................................

     

    un tapis de feuilles

    bruns rosés en tapenade

    le chemin de table

     

    .........................................................................

     

    une pierre coiffée

    la sorcière est aux aguets

    histoire garriguette

     

    .........................................................................

     

    chemins balisés

    de murets sans parapets

    à consolider 

     

    .........................................................................

     

    les feuilles de chêne

    des festons de chutes lentes

    le terreau royal

     

    .........................................................................

     

    c'est un point de vue

    la plongée de la corniche

    dans l'admiration

     

    .........................................................................

     

    des pierres et des pierres

    des pierres et encore des pierres

    l'une plus belle que l'autre

     

    .........................................................................

     

    un détournement

    visions anthropomorphiques

    au grè des falaises

     

    .........................................................................

     

    silencieusement

    fourmis criquets scarabées

    grignotent la nuit

     

    .........................................................................

     

    les enclos de pierres

    ouverts à la belle étoile

    adossés au vent 

     

    .........................................................................

     

    la géologie

    et ses érosions savantes

    résurgences lointaines

     

    .........................................................................

     

    les cades épineux

    des buissons au peigne fin

    l'herboristerie

     

    .........................................................................

     

    le lit est à sec

    la rivière est souterraine

    un lieu pas commun

     

    .........................................................................

     

    lire l'invisible

    questionnement de l'absence

    dans l'affleurement

     

    .........................................................................

     

    au fil des recettes

    lapins à toutes les sauces

    les oreilles sifflent

     

    .........................................................................

     

    des monts grisonnants

    la rousseur à perdre haleine

    dévalant les pentes

     

    .........................................................................

     

    des graines ont germé

    dans de monstrueuses failles

    merci de noter

     

    .........................................................................

     

    idée sougrenue

    et si on faisait le mur

    avec des cailloux

     

    .........................................................................

     

    contes échevelés

    temps des joyeux farfadets

    petits brins de laine

     

    .........................................................................

     

    la note finale

    le pont baigné de soleil

    la lapalissade

     

    .........................................................................

     

      andrée wizem

    http://andree-wizem-poezizanie.eklablog.com/carnet-les-suites-naturelles-c18886297


    votre commentaire
  • montclar sur gervanne - chapelle st christophe -

    serre des trois bornes - mirabel et blacons (26) 10.11.11

    ..............................

    .........................................................................

     

    le châle d'alpaga

    une boisson chaude ça réchauffe

    des mots en pelote

     

    .........................................................................

     

    la rosée des prés

    à chaque brin son oxygène

    perles de cristal

     

    .........................................................................

     

    les poumons s'activent

    le plissement des montagnes

    en accordéon

     

    .........................................................................

     

    les villages fondus

    horizon de roches claires

    jour de bleu en barres

     

    .........................................................................

     

    résonnance des lieux

    la branche de buis au vitrail

    une volée de cloches

     

    .........................................................................

     

    une chaleur de juin

    sur des feuillages en coquilles

    corail effrité

     

    .........................................................................

     

    le tracé affleure

    creusant la rousseur des herbes

    les crampons s'accrochent

     

    .........................................................................

     

    un noir de fumée

    a coulé au long des troncs

    les gemmes résinent

     

    .........................................................................

     

    sous les squames du bois

    un cheminement de sources

    le lent feuilletage

     

    .........................................................................

     

    fourrure de chevreuil

    dans le velours des forêts

    fendu par l'été

     

    .........................................................................

     

    un regard de gouge

    auprès des arbres ouvragés

    inscription du temps

     

    .........................................................................

     

    le bronze des montagnes

    lavis bleui au sommet

    l'art des feuilles d'or

     

    .........................................................................

     

    embrasser l'espace

    un paysage avec vues

    le nec plus ultra

     

    .........................................................................

     

    une main en visière

    les pores ouverts de la peau

    instant mise au point

     

    .........................................................................

     

    la branche calcinée

    pour un cadrage naturel

    brûlure du soleil

     

    .........................................................................

     

    les pigments d'automne

    dans des poussées tortueuses

    poudres à diluer

     

    .........................................................................

     

    un ajustement

    le pin est haut comme le monde

    en l'absence des chèvres

     

    .........................................................................

     

    le buisson ardent

    des couleurs à contre jour

    essence d'orange

     

    .........................................................................

     

    soleil de novembre

    il y a une justice

    à l'heure des grands froids

     

    .........................................................................

     

    andrée wizem

    10.11.2011

    http://andree-wizem-poezizanie.eklablog.com/carnet-les-suites-naturelles-c18886297

     


    2 commentaires
  • Poésie au passage 203...

    résister

     

    le silence est un plat qui se mange froid

     

    à bien y regarder

    le port des camisoles

    n'est pas né d'un jeu de colin maillard

     

    onze coups au coeur de l'été

    ne suffisent pas à épuiser le nombre

     

    dans l'anonymat la vie va son chemin

     

    le parfum des buis est une subtilité de la montagne

     

    désorientée

    l'ignorance apprend à reconnaître les siens

     

    andrée wizem

    29.07.2013


    votre commentaire
  • ......................................

    les semelles de vent

    c'est du pipeau donc bémol

    mes gammes en solo

    ......................................

    andrée wizem

     

    20.05.2016


    votre commentaire
  • Poésie au passage 167...

     populiculture

     

    deux ou trois peupliers

    ont multiplié des intentions de pérennité

    noyant l'asphalte de laitance

     

    j'ai piétiné leur tapis de graines

    bourre et bourre et ratataine

    c'est ainsi entre la nature et moi

    parfois

     

    j'ajoute à mes petits contentieux

    que je n'ai pas été prévenue au lever du jour

    qu'il m'eut fallu bottes de neige et cache nez

    d'où les éternuements

     

    mais qui d'autre que moi

    aura honoré le débourrage du printemps

    silhouette étriquée à la robe de tulle

     

    andrée wizem

    30.05.2013

     

    http://andree-wizem-poezizanie.eklablog.com/titres-entrepot-des-reves-a90729117


    votre commentaire
  •  ........................................................................................................ 

     

     

    POR FAVOR

     

     

     

     

     F ariboles de la jeunesse!

       

         voilà qu'elles me sautent au visage

     

     

    A rrivée en ces années nuageuses et fumeuses

     

        où tout est à saisir à la seconde près

     

     

    V élocipèdes à la rescousse je roule à pleins poumons

     

       dans les circonvolutions des souvenirs

     

     

    O percules des escargots portes des secrets de nacre et de limon

       

        spirales de la mémoire déroulée au large

     

     

    R enoncer aux aventures alizéennes

     

       moi jamais!

     

     

    I thaque est à mes pieds baignée des ses eaux d'odyssée

     

      d'où surgissent des myriades de poissons volants

     

     

                        Un mojito, por favor, senorita!

     

     

     

    F rayer entre les souvenirs des autres

      

        à la terrasse d'un bar de hasard

     

     

    A  ssortir les images d'un script

     

         digne d'un film melo

     

     

    V  allaloïd lieu idéal

     

        baignant entre les eaux

     

     

    O celles des paons se pavanant

     

       dans les allées de mille jardins

     

     

    R idicules retours de flammes

     

        les chiffons brûlent comme des lettres sacrifiées

     

     

    I ronie du fleuve de la vie avec ses flots

     

      encombrés de bâtons dans les roues

     

     

    T affetas de nos amours

     

       je persiste et signe

     

     

    E uh...c'était quoi déjà ce slogan

     

        "Because I'm worth it!"? Yes!

     

     

                                       Un mojito, por favor, senor!

     

     

     

    A.W.

     

     cf http://andree-wizem-poezizanie.eklablog.com/slam-poesie-atelier-d-ecritures-suivi-de-mise-en-voix-sur-scene-du-14--a127824494

     

     

     ........................................................................................................

     

     


    votre commentaire
  • Slam Poésie...Atelier d'écritureS et mise en voix sur scène ouverte... Chaque 2ème Mercredi du mois...Romans sur Isère 26...

    ~~~~~~~~~~~~~~~
    slam poésie

    chaque deuxième mercredi du mois

    jusqu'en mai 2017
    de 17h jusqu'à 19h atelier d'écritureS
    de 19h à 19h30 boissons et en-cas proposées sur place
    de 19h30 à 21h mise en voix - scène ouverte
    bienvenue à toutes celles et tous ceux qui
    veulent se laisser tenter par les mots
    ont déjà des textes en poche
    souhaitent découvrir une des scènes slam poésie
    entendre des voix diverses
    partager un temps d'expressions multiples
    conditions d'accès:
    atelier écritureS: gratuit pour celles et ceux déjà adhérent-es
    participation financière souhaitée pour les nouveau-elles venu-es (indication: cot°15€/an)
    scène: entrée gratuite sortie au chapeau pour le public
    un texte dit = un verre offert bien sûr!
    maison de quartier coluche
    salle "habitants"
    42 bis rue andré chénier
    26100 romans sur isère
    Dates slam poésie et autres en vue...Drôme 26 & alentours...
    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
    atelier d'écritureS et scène de mise en voix slam poésie
    prochaines date
    mercredi 10 mai 2017
    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
     
    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~ 
     
    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    5 (...clic...)

    atelier-d-ecriture(s)-suivi-de-mise-en-voix-sur-scene-du-08-03-2017

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

     

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    (...clic...)

    "bistrot-slam"-romans-sur-isere-26-novembre-2015-janvier-mars-2016

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    (...clic...)

    retrouver les annonces-permanentes

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
    slam poésie
    dans le cadre du printemps des poètes
    "afrique(s)"
     
    printemps 2017
    comme chaque deuxième mercredi du mois
    à partir de novembre 2016 jusqu'en mai 2017
    de 17h jusqu'à 19h atelier d'écritureS
    de 19h à 19h30 boissons et en-cas apporté-es et partagé-es
    de 19h30 à 21h mise en voix sur scène ouverte
    bienvenue à toutes celles et tous ceux qui
    veulent se laisser tenter par les mots
    ont déjà des textes en poche
    souhaitent découvrir une des scènes slam poésie
    entendre des voix diverses
    partager un temps d'expressions multiples
    conditions d'accès:
    atelier écritureS: gratuit pour celles et ceux déjà adhérent-es
    participation financière souhaitée pour les nouveau-elles venu-es (indication: cot°15€/an)
    scène: entrée gratuite sortie au chapeau pour le public
    un texte dit = un verre offert bien sûr!
    maison de quartier coluche
    salle "habitants"
    42 bis rue andré chénier
    26100 romans sur isère
    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
    rencontre avec lyonel trouillot
    dans le cadre du printemps des poètes
    jeudi 16 mars 2016
    librairie des cordeliers
    7 côte des cordeliers
    26100 romans sur isère
    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
    contes/slam/danses/poésie/écriture(s)
    dans le cadre du printemps des poètes
    "afrique(s)"
     
    samedi 25 mars 2016
    de 11h à 22h30
    maison de quartier coluche
    42 bis rue andré chénier
    26100 romans sur isère

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


    votre commentaire
  • café madeleine


    elle a fini de pleurer
    madeleine
    elle a replié ses fichus fichus
    ses draps aux lettres entrelacées
    au point de bourdon brodés
     
    elle est partie madeleine
    elle a pris nom d'oiseau
    toute à son présent
    à ses mains dans les poches
    à ses yeux au ruisseau
    à son pain à ses miettes d'épices
    son henné  ses orteils
    sa petite musique
     
    au café madeleine
    elle sirote un thé du vietnam
    elle regarde passer le flot des esseulés
    elle prépare
    sa prochaine envolée
    là où personne ne l'attendra jamais

    mado disent les intimes
    a fini de pleurer
    ses amours défunts ne sont plus avenir
    elle fait bouger les cadres
    le tableau des partances
    pour qu'au moins change le paysage

    les figures d'antan
    sont accrochées au mur
    clé égarée dans les champs
    ou dans une ruelle
     
    des appels font se retourner tout un chacun
    comme dans le film
    où les voyageurs croient se reconnaître
    criant les noms perdus

    sur les quais
    aux intersections des villes
    au croisement des chemins
    le frôlement des inconnus

    poste restante
    madeleine
    mado pour les intimes
    ne s'y retrouve plus


    @ andrée wizem
    22.03.2014

    votre commentaire
  •  

    « Cantique des cantiques » & hommage au poète Mahmoud Darwich

    "Cité du Cinéma à Saint-Denis.Rodolphe Burger revisite le célèbre « Cantique des cantiques », un hommage au poète Mahmoud Darwich, mais aussi à Alain Bashung, car cette œuvre a été pensée pour sa cérémonie de mariage.
    Deux voix sont au centre de cette performance troublante : l’ensorcelante Ruth Rosenthal, du groupe Winter Family et, en miroir, la déclamation passionnée du poème de Mahmoud Darwich, écrit en arabe, par Rayess Bek."

    Merci à ARTE

    ....................................................

     

    ............................................................

    oud bombé creusé

    voix mêlées se font murmures

    s'envolent les colombes

    ............................................................

    andrée wizem

     


    1 commentaire
  • cas d'école

     

    écrire oui

    mais quoi

     

    les arbres ont perdu leurs feuilles

    les troncs de la forêt sont noirs

     

    les lattes brûlées

    les planches calcinées

    un amas de cendres

     

    des cheveux roussis

    un cartable fondu

    la mort en hiver

     

    en lettres bâtons

    écrire un prénom

     

    les yeux étaient noirs

    le sourire s'épanouissait

     

    l'écriture en hiver était une promesse

     

    © andrée wizem

    16.02.2014


    votre commentaire