• Au passage de Décembre 2012 à Décembre 2017

    23 décembre 2012

    ................................................

     

    le blanc en éclats

    pousse tortueuse des pins

    découpage de nuit

     

    les aiguilles rousses une à une

    ce n'est pas la fin du monde

     

    ................................................

    ................................................

    23 décembre 2013

     

    néanmoins spirituel

     

    les limbes au gré du vent

    ajustent leurs fermetures éclair

     

    imperméabilité

     

    glissent tant de nuages

    sur nos rémiges et nos duvets

     

    in fine chute des ongles

    des côtes de mailles

     

    la nudité affiche

    le pourpre et l'or en paillettes

     

    au bas des murs

    nos dépôts de silences

     

    voir carnet "d'outre paysages"...clic...

     

    ................................................

    ................................................

    23 décembre 2014

     

     

    Poésie au passage 344...

    folklore

     

    voyez

    un cygne noir devient un oiseau bleu

    une eau croupie retourne aux torrents clairs

    la grisaille des rues prend feux de paradis

     voyez

    le coeur de la ville bat aux chansons immigrées

    les douleurs des tanneurs courent sous les pavés

    les piqueuses aux machines réveillent nos tympans

    les langues étrangères ont tressé des fontaines

     voyez

    l'espace porte l'ombre de nos places aux soleils

    qui ne veut se résoudre aux sombres réalités

    peut adopter la vie qui vole à tire d'ailes

     

    andrée wizem

     

    Retour à Carnet "entrepôt des rêves"...clic...

     

    ................................................

    ................................................

    23 décembre 2015

     

    ce qui s'écrit

     

    ce qui se trame

    ce qui se trouve

    ce qui se grise

    ce qui se grave

    ce qui se mire

    ce qui se marre

    ce qui se meurt

    ce qui se vire

    ce qui s'écrit

    n'est pas écrit

    ce qui s'arque boute s'affranchit s'escalade se dépasse se répand se prolonge se démarque se débusque se catapulte

    se détrousse se défripe se réveille se ravive se renoue se relance se réactive se réajuste se reconquiert se retrouve

    ce qui se rêve

    ce qui se rive

    ce qui se donne

    ce qui se prend

    ce qui se voile

    ce qui se plie

    ce qui s'étire

    ce qui s'éclaire

    ce qui s'écrit

    n'est pas écrit

    ce qui s'arque boute s'affranchit s'escalade se dépasse se répand se prolonge se démarque se débusque se catapulte

    se détrousse se défripe se réveille se ravive se renoue se relance se réactive se réajuste se reconquiert se retrouve

    ce qui s'élance

    ce qui s'étale

    ce qui se noie

    ce qui surnage

    ce qui s'écrit

    n'est pas écrit

    ce qui s'arque boute s'affranchit s'escalade se dépasse se répand se prolonge se démarque se débusque se catapulte

    se détrousse se défripe se réveille se ravive se renoue se relance se réactive se réajuste se reconquiert se retrouve

    ce qui grisaille

    ce qui vert de gris

    ce qui reverdit

    ce qui refleurit

    ce qui pleure

    ce qui empire

    ce qui s'épreuve

    ce qui s'éprouve

    ce qui cisaille

    ce qui charcute

    ce qui tronque

    ce qui trinque

    ce qui s'arque boute s'affranchit s'escalade se dépasse se répand se prolonge se démarque se débusque se catapulte

    se détrousse se défripe se réveille se ravive se renoue se relance se réactive se réajuste se reconquiert se retrouve

    ce qui s'écrit

    n'est pas écrit

     

    andrée wizem

     

    Retour à Carnet "entrepôt des rêves"...clic...

     

    ................................................

    ................................................

    22 décembre 2016

     

    ................................

     

    nina simone "four women"

     

    ................................

     

    Lisa Simone, Dianne Reeves, Lizz Wright, Angélique Kidjo: "Four Women"

     

    ................................

    Nina Simone "Four women"...

    a.w.

    ................................

    Je voulais simplement dire

    Mon peuple
    Mienne aussi et mienne surtout
    Cette foule, cette masse
    Autour du cousin Mogoba
    Et sur tous les visages la même anxiété douloureuse
    Mienne, cette femme, là - bas, au fond de la cour;
    Elle frotte de ses mains le dos de la marmite sale
    Et ses mains ont l'écaille du dos de la marmite
    On la hèle, on lui apprend qu'à la ville
    Son fils est élu député
    Elle dit : Dépité?
    Et s'en réjouit si peu que mon coeur se glace...
    Je voulais simplement dire
    Mon peuple
    Miens tous ces regards a-vides

    ( autour du cousin Mogoba - Bernadette Sanou (Parturition, p. 24.)

     

    ................................................

    ................................................

     

    andrée wizem

    « Repêchage au passage 2...Slam Poésie...Atelier d'écritureS et mise en voix sur scène ouverte... Chaque 2ème Mercredi du mois...Romans sur Isère 26... »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :