• le bestiaire et l'abstentionniste 

    qui voudrait ne pas s'abstenir

    (des années sarko à aujourd'hui)


    sa tronche j peux pas
    la voir en peinture
    ni en audio virtuel
    ni même en morse
    surtout pas en chair
    en os en télévisuel
    elle m débecte m fait gerber
    chaque fois q j la vois
    je m rentre en dedans
    tellement ça m pulvérise
    je vois sa tronche en biais
    celle qui goguenarde
    qui me regarde de haut
    l air de pas y toucher
    en plus c est de travers
    q il me défigure
    avec sa tronche fringuée
    il piétine à pas de loup
    comme les marcassins
    prêt à déboulonner
    l'humanité qui passe
    je le vois bien venir
    avec ses gestes courts
    et ses dents aiguisées
    c est q il vous mordrait
    avec sa tronche en biais
    c est
    un animal
    aboyant
    non identifié
    il est l spécialiste
    des embuscades
    des coups fumants
    des paroles assassines
    chaque fois q il s ramène
    dans mon paysage
    j entends les bottes
    qui s'avancent  à grands pas
    faut pas chercher longtemps
    pour deviner de quel métal
    il aime nous chauffer
    sa tronche j peux vraiment pas
    la voir en peinture
    ni en audio virtuel
    ni même en morse
    surtout pas en chair
    en os en télévisuel
    elle m débecte m fait gerber
    chaque fois q j la vois
    j me rentre en dedans
    tellement que ça m déjante
    j fais mille fois l tour des problèmes
    j me repasse la bobine
    pour tenter d repérer dans la toile
    les noeuds qui nous ligotent
    c est q je n suis pas seule
    à gerber dans mon coin
    le hic plus ultra est bien là
    faudrait q j fasse face
    que je crache mes noyaux
    que j balance mes maux
    q avec
    ma tronche
    de gueuse
    bien identifiée
    j leur envoie la sono
    dans toutes les langues
    même en vernaculaires
    moi aussi je suis fauve
    un peu dénaturée
    pour l'instant je rumine
    j'ai oublié de mordre
    faut q j m abreuve aux sources
    pour raviver mon sang
    je vous le dis tout d suite
    je bouillonne en silence
    je déborde à grand feu
    et je n mettrai pas d'eau
    dans mon vin ni dans l'encre
    je vais tailler dans l vif
    pas faire de la dentelle
    pour pas crever de rage

    je vais tailler la route
    histoire d gagner du temps
    d faire marcher le turbin
    à déjouer les arnaques
    à rassembler les foules
    sur autre chose que la peur

     

    andrée wizem

    (texte qui date de 2005 ou 2006...je ne sais plus...une histoire qui dure malheureusement...)

     


    votre commentaire
  • Slam Poésie...Atelier d'écritureS et mise en voix sur scène ouverte... Chaque 2ème Mercredi du mois...Romans sur Isère 26...

    ~~~~~~~~~~~~~~~
    slam poésie

    chaque deuxième mercredi du mois

    jusqu'en mai 2017
    de 17h jusqu'à 19h atelier d'écritureS
    de 19h à 19h30 boissons et en-cas proposées sur place
    de 19h30 à 21h mise en voix - scène ouverte
    bienvenue à toutes celles et tous ceux qui
    veulent se laisser tenter par les mots
    ont déjà des textes en poche
    souhaitent découvrir une des scènes slam poésie
    entendre des voix diverses
    partager un temps d'expressions multiples
    conditions d'accès:
    atelier écritureS: gratuit pour celles et ceux déjà adhérent-es
    participation financière souhaitée pour les nouveau-elles venu-es (indication: cot°15€/an)
    scène: entrée gratuite sortie au chapeau pour le public
    un texte dit = un verre offert bien sûr!
    maison de quartier coluche
    salle "habitants"
    42 bis rue andré chénier
    26100 romans sur isère
    Dates slam poésie et autres en vue...Drôme 26 & alentours...
    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
    atelier d'écritureS et scène de mise en voix slam poésie
    prochaines date
    mercredi 10 mai 2017
    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
     
    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~ 
     
    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    5 (...clic...)

    atelier-d-ecriture(s)-suivi-de-mise-en-voix-sur-scene-du-08-03-2017

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

     

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    (...clic...)

    "bistrot-slam"-romans-sur-isere-26-novembre-2015-janvier-mars-2016

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    (...clic...)

    retrouver les annonces-permanentes

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
    slam poésie
    dans le cadre du printemps des poètes
    "afrique(s)"
     
    printemps 2017
    comme chaque deuxième mercredi du mois
    à partir de novembre 2016 jusqu'en mai 2017
    de 17h jusqu'à 19h atelier d'écritureS
    de 19h à 19h30 boissons et en-cas apporté-es et partagé-es
    de 19h30 à 21h mise en voix sur scène ouverte
    bienvenue à toutes celles et tous ceux qui
    veulent se laisser tenter par les mots
    ont déjà des textes en poche
    souhaitent découvrir une des scènes slam poésie
    entendre des voix diverses
    partager un temps d'expressions multiples
    conditions d'accès:
    atelier écritureS: gratuit pour celles et ceux déjà adhérent-es
    participation financière souhaitée pour les nouveau-elles venu-es (indication: cot°15€/an)
    scène: entrée gratuite sortie au chapeau pour le public
    un texte dit = un verre offert bien sûr!
    maison de quartier coluche
    salle "habitants"
    42 bis rue andré chénier
    26100 romans sur isère
    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
    rencontre avec lyonel trouillot
    dans le cadre du printemps des poètes
    jeudi 16 mars 2016
    librairie des cordeliers
    7 côte des cordeliers
    26100 romans sur isère
    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
    contes/slam/danses/poésie/écriture(s)
    dans le cadre du printemps des poètes
    "afrique(s)"
     
    samedi 25 mars 2016
    de 11h à 22h30
    maison de quartier coluche
    42 bis rue andré chénier
    26100 romans sur isère

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

     


    votre commentaire
  • En public, sur le plateau de l'émission, Graeme ALLWRIGHT

    chante en s'accompagnant à la guitare "Qui a tué Davy Moore",

    l'histoire d'un boxeur mort sur le ring.

     


    votre commentaire
  • en mémoire de mon oncle déporté à Dachau et de mon grand-père mort du typhus à Mathausen

    28.04.2019

     

    andrée wizem


    votre commentaire